Jeux d'imagination à rôle! :: Au bord du Gouffre
Jeux d'imagination à rôle! Index du Forum
Jeux d'imagination à rôle!
Faites de votre imagination votre force!
 
Jeux d'imagination à rôle! Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

:: Au bord du Gouffre ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'imagination à rôle! Index du Forum -> Hors sujet -> Fiction~
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Louve
Membres

Hors ligne

Inscrit le: 05 Aoû 2014
Messages: 18
Localisation: Quelque part sur Terre.
Féminin Cancer (21juin-23juil)

MessagePosté le: Jeu 7 Aoû - 08:26 (2014)    Sujet du message: Au bord du Gouffre Répondre en citant

Au bord du Gouffre



Merci à WaterH20 de m'avoir redonné l'envie d'écrire!






Fatiguée, épuisée même, je me levais avec difficultés et me traîna jusqu’à ma salle de bain. Là, je contemplais mes cernes. Grosses, noires, on ne voyait que ça. J’aspergeai ma figure avec de l’eau et pensa : « Bon, ce n’est qu’un chagrin d’amour. Un chagrin d’amour d’adolescente. Et ce genre de choses passent vite ». Je soupirai. Mon cerveau a cette incroyable faculté de penser à des choses raisonnables, que mon cœur n’écoute pas. Enfin. Après ma douche, je m’habillai d’une robe rétro des années 70 noire unie, qui s’arrêtai au milieu de mes hanches. Une fine ceinture marron en cuire resserrait ma taille de guêpe.
-Mmh… J’ai perdu du poids. Flûte, j’avais deux kilos à prendre.
J’ai des problèmes de poids, je suis née prématurément. Depuis, je suis toute fine et je n’arrive pas à rattraper les gens de mon âge. Je suis à peine plus petite que la moyenne, mais ma maigreur n’est même pas compensée par une grosse poitrine. Je suis même plutôt plate. Je porte des soutiens gorges de sixième, malgré le fait que je sois en troisième et que j’ai 14 ans. Passons.
J’attrapai des bottes noires à petits talons et ma veste noire. Non pas que je suis gothique. Mais ma veste et mes chaussures sont tous noires pour aller avec toutes mes tenues.
Je sortie de la maison et commença à marcher dans la rue, dans le vague. Je m’arrêtai devant un immeuble et décida de rentrer. Je montai jusqu’au toit et me pencha pour regarder en bas. Je ne voulais pas me suicider. Je voulais juste savoir ce que ça faisait d’être au bord du vide…
Je restai là, bêtement, à regarder la route, qui ressemblait à un tapis de petites voitures pour enfant. J’étais plongée dans mes pensées.
Je sursautai soudainement. On m’avait attrapé le bras, et poussé par terre, tout en criant : « Non, ne fais pas ça ! ». J’ai eu la peur de ma vie.
Une fois la crise passée, j’ouvris les yeux (que j’avais bêtement fermé tellement j’étais terrorisée) et regarda mon « sauveur ». Un garçon aux cheveux bruns, plutôt grand et à peine plus âgé que moi. Je persifflai :
-Je n’allais pas sauter, crétin !
-Ah bon ? Généralement, quand on est au bord d’un immeuble, c’est pour sauter. Se suicider.
-J’avais compris.
Je me relevai en grommelant. Le garçon me demanda :
-Ça t’arrive de dire merci ?
-Ca dépend. Quand on ne me fait pas peur, oui.
Il se mit à rire.
-Ça n’a rien de drôle.
Je croisai les bras, vexée. Il me sourit.
-Tu ne vas pas bouder pour ça ?
Je fis la moue.
-Tu t’appelles comment ?
Mais quel culot ! Néanmoins, je décidai de lui répondre.
-Sarah… Sarah.
-Et… Qu’est-ce que tu faisais au bord de cet immeuble ?
Je haussai les épaules de manière boudeuse.
-Je voulais savoir ce que ça faisait d’être au bord du gouffre.
-Ah ? Et pourquoi ?
-Mais parce que ! Ce ne sont pas tes oignons !
J’étais sur les nerfs. Je tournai les talons, rageusement. Il m’attrapa le poignet.
-Je m’appelle Thomas, dit-il d’un ton enjôleur.
Je le regardai. Il avait de grands yeux rassurants, d’un bleu profonds. Ils ressemblaient à la mer. Je craque pour les yeux bleus. Mais ceux d’Alex étaient plutôt bleus lac. Avec une pointe de méchanceté. Quand j’y pense, il avait une jolie couleur, mais cet air sournois qu’ont tous les dragueurs pour chercher, et surtout trouver, leur nouvelle proie. Je m’essuyais vaguement les yeux pour m’empêcher de pleurer. Je regardai ma main. Incroyable, je m’étais fait larguer il y a à peine quatre jours, et j’avais déjà appris à m’essuyer les yeux sans toucher mon maquillage.
Thomas me regarda d’une manière neutre. Désinvolte, il me demanda :
-Il s’appelait comment ?
Je me mis à pleurer.


▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ஜ۩۞۩ஜ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬
Ich liebe Schokolade!!
<3
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 7 Aoû - 08:26 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'imagination à rôle! Index du Forum -> Hors sujet -> Fiction~ Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Koopa Clan v2 © theme by Pad
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com